OcéanOr, au cœur de l’Océan indien

La marque à l’hippocampe a été créée en 1993 à l’ouest de l’île de La Réunion. Progressivement, OcéanOr a su conquérir les amateurs de belles choses pour devenir une référence de qualité, de fiabilité. Au plus près des envies des amoureux de bijoux et des passionnés d’horlogerie, les vitrines sont sans cesse renouvelées. On y trouve toujours son bonheur pour faire ou se faire plaisir !

 

C’est au cœur de l’Océan Indien, sur l’île de La Réunion où les vagues sont turquoise, les plages alternent entre le sable blanc et noir, que poussent les racines d’OcéanOr. Sur ce caillou volcanique, où le soleil chauffe tout autant que la lave du Piton de la Fournaise, les bijoux OcéanOr sont pensés et conçus depuis la création de la marque.

L’histoire commence au début des années 90, alors que les bijouteries ne sont pas encore dans tous les centres commerciaux et qu’il est difficile de trouver des bijoux à des prix attractifs.

En 1993, la première boutique a vu le jour en plein centre du Port avec un atelier de conception et de réparation. « Pour répondre aux demandes de la clientèle réunionnaise, il était primordial de sentir ses besoins, ses envies et donc d’avoir un atelier au plus près. Ainsi, nos dessinateurs pouvaient écouter le cœur des amateurs de bijoux, ici, à La Réunion », explique simplement Christophe Vielle, créateur de la marque. La proximité mais aussi la fiabilité et l’attractivité font la renommée d’OcéanOr.

Isabelle est vendeuse au Port depuis la création de la marque : « Je connais mes clientes et souvent deux, voire trois générations d’une même famille. Elles me font confiance et je sais leurs goûts, leurs envies ».

Ti lamp, ti lamp, les bijoux OcéanOr se font une place. Une deuxième boutique, puis une troisième… La marque bleue devient vite la référence, présente tout autour de l’île.

 

Un déménagement au sein du berceau du peuplement réunionnais

Les locaux du Port devenant trop étroits, un déménagement s’impose : c’est au centre-ville de Saint-Paul qu’OcéanOr s’installe à l’aube des années 2000. Le berceau du peuplement réunionnais accueille désormais le siège, l’atelier et deux boutiques OcéanOr.

Les bijoux conçus ressemblent à la population métissée de La Réunion : des divinités indiennes Murouga et Ganesh, des chaînes et gourmettes pour les baptêmes et communions catholiques, des alliances pour unir deux Amours éternels, des symboles musulmans, des pierres de jade… Ainsi, chacun peut trouver des symboles correspondant à son identité, à sa culture et à sa religion.

La collection permet également d’accompagner toutes les étapes décisives de la vie de notre population qui personnifie « la rencontre et l’union ».

D’ailleurs, notre Réunion et notre bien-vivre insulaire ont trouvé de quoi se parer puisqu’OcéanOr est en perpétuelle création de bijoux péï : les colliers fleur de vanille en sont le plus bel exemple.

Chaque année, Miss Réunion porte et gagne ce collier créé pour parer la plus jolie fille de l’île qui représentera La Réunion à l’élection de Miss France. En or ou en argent, cette parure séduit. A l’instar de Miss Réunion, nombreuses sont les réunionnaises qui rêvent de le porter puisqu’il est devenu un diadème de beauté kréol !

 

Les bijoux péï

Les autres symboles qui font la beauté de l’océan Indien ne sont pas en reste : paille-en-queue, margouillat, dodo, dauphin, tortue, ananas et autres palmiers, carte de l’île… Les bijoux permettent aux réunionnais de porter fièrement les couleurs de leur île. Les amoureux de cette île gardent, grâce à ces bijoux, un souvenir de ce petit paradis sur terre. « En juillet et août, nous avons beaucoup de clients qui viennent pour rapporter un petit bout de notre île avec eux en métropole ou partout à travers le monde », témoigne Sylvaine, vendeuse à Sainte-Clotilde depuis 19 ans.

Le sakalave ou autres taitous sont également des produits importants pour les réunionnais. Les bracelets sakalave en argent ou en or, dont l’origine vient de Madagascar, sont souvent offerts à la naissance pour grandir au poignet de celui ou celle qui le porte. Pour ces hommes et ces femmes qui l’arborent fièrement, ce bijou devient le prolongement de soi.

Pour permettre à toutes les envies, à tous les rêves de se réaliser, OcéanOr a lancé depuis plusieurs années le concours créateur Péï. L’idée est simple : nombreuses sont les personnes à rêver d’un bijou sans le trouver en boutique et sans avoir les moyens de s’offrir une conception unique. Chaque année, un appel est lancé aux dessins, aux idées et le gagnant voit sa création se concrétiser en boutique. Les idées sont toutes plus originales les unes et que les autres et c’est passionnant de découvrir l’inspiration des participants. Il est difficile pour les membres du jury de sélectionner un dessin qui deviendra une collection déclinée en pendentif, boucles d’oreille, etc.

C’est sur les établis des bijoutiers de l’atelier d’OcéanOr que ces bijoux deviennent réalité. Et c’est dans le même atelier, situé à Saint-Paul, que sont traitées toutes les gravures, toutes les réparations, les mises à taille, les créations de bijoux.

Effectivement, ces cinq passionnés de bijoux et d’horlogerie traitent le SAV des boutiques OcéanOr. Audrey, responsable de l’atelier, raconte son quotidien : « Nous avons en général une cinquantaine de gravures par jour. Grâce à nous, les alliances trouvent la marque ultime de l’amour des deux mariés. En gravant les prénoms et la date du mariage, nous avons l’impression de faire un peu partie de la cérémonie ».

Et il en va ainsi pour de nombreux bijoux qui trouvent la touche finale, spécialement adaptée à celui ou à celle qui va la porter tout au long de la vie. La jeune femme fière de son travail explique : « Les clients ne nous voient pas et nous ne sommes pas visibles en boutique, lors de l’achat. Mais nous sommes une équipe soudée autour de la passion qui nous anime pour le travail bien fait, pour le service rendu aux clients ».

Et aussi…

Pour les jours plus classiques, OcéanOr propose des bijoux traditionnels pour contenter tous les amateurs de belles choses ! Ainsi, on retrouve les valeurs sûres de bagues de fiançailles, d’alliances ou autres bijoux fantaisie. Colliers, bracelets, boucles d’oreille…, toutes les grandes occasions de la vie trouvent une représentation sur les étals d’OcéanOr. « Souvent, les messiers viennent chercher de quoi montrer leur amour à madame », sourit Damien vendeur à Saint-Paul.

Produit ajouté à la liste
Product added to compare.

Ce site ou ses outils tiers utilisent des cookies nécessaires à son fonctionnement et qui sont requis pour atteindre les objectifs illustrés dans la politique des cookies. Pour en savoir plus ou retirer votre consentement, veuillez vous référer à la politique des cookies. En fermant cette bannière, en faisant défiler cette page, en cliquant sur un lien ou en continuant à naviguer autrement, vous acceptez l'utilisation de cookies.